Press "Enter" to skip to content

Le bey de Tunis est à l’origine un simple gouverneur représentant l’Empire ottoman à Tunis (Tunisie).

À partir du xviiie siècle, les beys issus de la dynastie des Husseinites acquièrent une autonomie de fait, c’est-à-dire une quasi-indépendance, vis-à-vis de leur suzerain : le sultan ottoman. Le premier représentant de cette dynastie est Hussein Ben Ali, autochtone de par sa mère originaire de la région du Kef, qui fonde l’État husseinite en 1705.

Le régime beylical, qui met fin à l’épisode d’Ibrahim Cherif qui suit la dynastie des Mouradites, se transforme rapidement en monarchie dont le bey est le souverain.

Bien que son pouvoir effectif ait été affaibli par le protectorat français à partir de 1881, c’est après l’indépendance de la Tunisie, proclamée en 1956, que les beys perdent définitivement leur pouvoir qui est déjà passé de fait dans les mains du parti du Néo-Destour de Habib Bourguiba. Un éphémère Royaume de Tunisie s’installe en 1956, bientôt chassé par la république, proclamée à son tour le 25 juillet 1957 qui abolit ainsi tout pouvoir monarchique.

Ibrahim Cherif

Ibrahim Cherif (arabe : إبراهيم الشريف) est bey de Tunis de 1702 à 1705, pendant la période de crise qui suit la fin du règne…

Mourad III Bey

Mourad III Bey, assassiné le 2 juin 1702, est bey de Tunis, représentant de la dynastie des Mouradites, de 1699 à sa mort. Il est…

Romdhane Bey

Romdhane Bey El Mouradi, assassiné en mars 1699, est bey de Tunis de 1696 à 1699. Il est rattaché à la dynastie des Mouradites. Dernier…

Mourad II Bey

Mourad II Bey, décédé en 1675, est bey de Tunis, représentant de la dynastie des Mouradites, de 1666 à sa mort. Fils d’Hammouda Pacha Bey,…

Scroll Up